arrowAccueil arrow Infos (Archives) arrow Avril 2005 arrow Torvalds préconise des tests de performance quotidiens du noyau Linux 01-08-2010
En Bref
Ayant repris en mai 2005 mon activité professionnelle,  je n'ai plus le temps de mettre à jour le site. Veuillez m'en excuser.


 
Menu
Accueil
Présentation
Avantages
Inconvénients
Documents de référence
Mot de l'auteur
- - - - - - -
Popularité
Anomalies
Notes d'installation
Mes logiciels
- - - - - - -
Liens web
Infos (Archives)
- - - - - - -
Me contacter
Administration
En ligne
Il y a actuellement 1 invité en ligne
Compteur
Visiteurs: 152899
Torvalds préconise des tests de performance quotidiens du noyau Linux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
05-04-2005
Image
Différentes versions 2.6 du noyau Linux ont révélé des disparités de performance significatives. Pour en identifier la cause, le père de l'OS réclame que le noyau subisse des tests plus fréquents.

Le fondateur de Linux, Linus Torvalds, demande que des tests de performances plus réguliers soient effectués sur le noyau de l'OS afin que toute perte d'efficacité puisse être mise en évidence plus tôt.

À l'heure actuelle, les chiffres de performances ne sont disponibles que pour quelques-uns des derniers noyaux produits. Torvalds a fait remarquer qu'il serait utile de tester en permanence les performances du noyau en développement pour pouvoir détecter plus facilement le code inefficace.

«Si l'on teste juste les noyaux sortis, cela signifie qu'il faudra un délai de deux mois avant de pouvoir dire aux développeurs que quelque chose nuit aux performances», a-t-il déclaré dans un message posté sur la liste de diffusion du noyau Linux. «Il sera nettement plus intéressant de le faire tous les jours (ou au moins deux fois par semaine).»

Pas d'explication à ces performances disparates

Le problème a été soulevé lorsque Kenneth Chen, qui travaille chez Intel, a communiqué des tests chiffrés pour différentes versions du noyau 2.6. Ils ont révélé que les versions 2.6.11, 2.6.9, 2.6.8 et 2.6.2 étaient respectivement 13%, 6%, 23% et 1% plus lentes que la version Red Hat Enterprise Linux 3 de base (qui exploite la version 2.4 du noyau, à laquelle s'ajoutent quelques fonctionnalités de la version 2.6).

Pour Linus Torvalds des résultats plus fins sont nécessaires afin de déterminer quelle partie du code est à l'origine de l'écart considérable de performances entre ces versions. «Face aux différences entre les versions 2.6.8 à 2.6.2, il est évident que quasiment aucun développeur n'a d'élément de réponse», a-t-il expliqué.

«Il serait intéressant, néanmoins, de revenir en arrière, si les tests de performances peuvent être réalisés suffisamment rapidement, et d'essayer de tester les précédentes versions hebdomadaires (voire quotidiennes) pour voir où se situent les grandes différences.»

Kenneth Chen a déjà fait savoir qu'il allait tenter de convaincre sa direction de réaliser des tests de performances plus réguliers.
(source: fr.news.yahoo.com)
< Précédent   Suivant >
 
top