arrowAccueil arrow Infos (Archives) arrow Novembre 2004 arrow Le logiciel libre gagne les éloges du gouvernement britannique 01-08-2010
En Bref
Ayant repris en mai 2005 mon activité professionnelle,  je n'ai plus le temps de mettre à jour le site. Veuillez m'en excuser.


 
Menu
Accueil
Présentation
Avantages
Inconvénients
Documents de référence
Mot de l'auteur
- - - - - - -
Popularité
Anomalies
Notes d'installation
Mes logiciels
- - - - - - -
Liens web
Infos (Archives)
- - - - - - -
Me contacter
Administration
En ligne
Il y a actuellement 1 invité en ligne
Compteur
Visiteurs: 152899
Le logiciel libre gagne les éloges du gouvernement britannique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
02-11-2004
Image
Les défenseurs du logiciel libre s'en frottent déjà les mains. Dans un rapport officiel, reprenant les conclusions d'essais d'utilisation du logiciel libre dans le secteur public, le gouvernement britannique multiplie les éloges à l'égard du logiciel libre, tant pour les serveurs que pour les postes de travail. C'est sur l'ordinateur de bureau que le gouvernement britannique estime que le logiciel libre a fait le plus de progrès récemment. Et de juger ainsi que les suites bureautiques OpenOffice et StarOffice conviennent parfaitement à 85 % à 90 % des utilisateurs impliqués dans les essais conduits : seul les utilisateurs les plus avancés, ou « power users », sont susceptibles de souffrir de l'absence de certaines fonctions avancées de Microsoft Office. Et les auteurs du rapport de souligner la capacité du logiciel libre à fonctionner sur des ordinateurs moins puissants et dotés de moins de mémoire vive que les outils du géant de Redmond. Au final, le rapport conclut que le logiciel libre est « une alternative viable et crédible au logiciel propriétaire pour les infrastructures et la majorité des utilisateurs de postes de travail. » Il recommande cependant d'apprécier soigneusement les problèmes de migration, d'interopérabilité et de compétences avant tout déploiement.
Dans un communiqué, Microsoft assure qu'il comprend que le rôle du gouvernement britannique est d'encourager « la concurrence sur n'importe quel marché » mais que les conclusions du rapport ne « concordent pas totalement » avec les commentaires qu'il reçoit de clients préférant ses outils au logiciel libre.

(source : www.weblmi.com)



< Précédent   Suivant >
 
top