arrowAccueil arrow Infos (Archives) arrow Mai 2005 arrow Ordinateurs tatoués : le retour de Palladium ? 01-08-2010
En Bref
Ayant repris en mai 2005 mon activité professionnelle,  je n'ai plus le temps de mettre à jour le site. Veuillez m'en excuser.


 
Menu
Accueil
Présentation
Avantages
Inconvénients
Documents de référence
Mot de l'auteur
- - - - - - -
Popularité
Anomalies
Notes d'installation
Mes logiciels
- - - - - - -
Liens web
Infos (Archives)
- - - - - - -
Me contacter
Administration
En ligne
Il y a actuellement 1 invité en ligne
Compteur
Visiteurs: 152899
Ordinateurs tatoués : le retour de Palladium ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
07-05-2005
ImageVous cherchez un portable ? Attention au BIOS de la machine que vous allez acheter ! Il semble que certains constructeurs commencent à jouer un jeu qui pourrait porter atteinte au logiciel libre, et au monde informatique tout entier...

Le tatouage du couple disque dur / BIOS

Des ordinateurs tatoués font leur apparition chez HP, Géricom et Packard Bell, empêchant l'installation de programmes autres que ceux prévus par le fabricant du système d'exploitation, apprend on de sources diverses. Une sorte de tatouage du matériel serait récemment apparue sur certains ordinateurs portables, afin d'empêcher l'installation pirate du système vendu avec l'ordinateur sur d'autres ordinateurs. L'intention est bonne, mais le système risque de poser problème.

Le BIOS et le disque dur disposent donc d'un identifiant commun. Dans ce cas, remplacer le disque ou le formater bloque le démarrage du PC. Le simple fait d'installer un multiboot Linux/Windows peut dans certains cas empêcher le démarrage de la machine ! Une panne de disque dur empêchera également le remplacement de celui-ci, puisque le nouveau ne sera pas tatoué (une manipulation de retatouage semble toutefois possible chez Packad Bell, résolvant ainsi une partie du problème).

Des problèmes de réinstallation et changement de système

C'est donc simple, installez Linux et plus rien ne sera bootable sur le disque dur, à moins de "bricoler" pour retatouer ce disque. Le Service Après Vente de HP a d'ailleurs confirmé oralement qu'un ''tatouage bios-disque'' avait était mis en place sur les ordinateurs portables. Ce tatouage bloqueait également le lancement de certains LiveCD. Toutefois, Packard Bell nous indique que, chez eux, il est possible de changer de système sans que cela pose problème, nous vous invitons donc à consulter leur forum si vous rencontrez des problèmes.

Un représentant de Packard Bell aurait également confirmé ce tatouage, ainsi que la mise en panne nécessitant une intervention de leur Service Après vente en cas d'utilisation de logiciels non acceptés.

Le problème ne réside finalement pas dans la présence du tatouage, mais plutôt dans le fait que rien n'est mentionné lors de l'achat. En effet, ces ordinateurs fonctionnent correctement et font ce pour quoi ils sont vendus : faire marcher Windows. Cependant, bien que les constructeurs proposent des solutions permettant de contourner le problème en cas de réinstallation ou de crash du disque dur, on peut se poser la question de l'évolution de ce genre de marquage du matériel dans le futur.

Le retour de Palladium ?

Et pour pousser un peu plus loin dans le concept, il suffiait que l'un de ces constructeurs signe quelques accords supplémentaires avec Microsoft, et peut-être verront nous nos jolis portables s'arrêter et bouder à cause de l'installation d'un logiciel tel que FireFox ...
(source: www.presence-pc.com)
Suivant >
 
top